Site officiel de la mairie de Wissous

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Vous êtes ici MA VILLE  HISTOIRE ET PATRIMOINE Le patrimoine communal

Le patrimoine communal

Envoyer Imprimer

L'ÉGLISE SAINT-DENIS

Construite au XIIe siècle, l’église est aujourd’hui classée monument historique. Bâtie durant une période de transition architecturale, elle possède un clocher de style roman et un chœur de style gothique. Saint-Denis de Wissous a également la particularité de posséder deux nefs. Des fresques du début du XVIe siècle ont été retrouvées en 1880, dans le bas-côté sud de l’église et ont été classées en 1905.

 

eglise_carte_postale


A la fin du XIXe siècle, l’église a menacé de s’effondrer. Fermée en 1902 pour des raisons de sécurité, il était question de la démolir afin de créer un nouveau lieu de culte. Heureusement, grâce à un emprunt de la ville et une aide de l’Etat, des travaux de réhabilitation ont pu être effectués. C’est l’architecte Isabey qui a dirigé les travaux de mars à juillet 1904. Toiture totalement refaite avec le remplacement des tuiles par des ardoises, nouvelle voûte pour la nef, restauration des murs nord, ouest et du perron. En quelques mois, l’édifice a été remis à neuf avec pour finir la réfection du clocher et une modification de la partie supérieure de celui-ci. A l’entrée de l’église, figure l’arbre de la liberté : un chêne a en effet été planté en 1919 à cet endroit pour symboliser la victoire de la Première Guerre mondiale.

En 2011/12, la Municipalité a procédé à des travaux sur les fondations (reprises en sous-oeuvre). A l'occasion de ces travaux, des restes archéologiques ont été découverts. Des fouilles ont donc été menées. Le 4 avril 2012, l'église a ouvert ses portes. En route vers l'an 3000...

 

LA GRANGE AUX DÎMES

Située dans l’enceinte de l’ancienne ferme seigneuriale de l’évêque de Paris, la Grange aux Dîmes date du XIIIe siècle. C’était le lieu où la dîme (l’impôt en nature versé par les paysans au clergé) était apportée. Cette exploitation, la plus grosse du pays, possédait un pigeonnier qui fut abattu en 1895 pour percer une rue entre l’église et la ferme.

 

grande_aux_dimes

Aujourd’hui, la Grange accueille un restaurant gastronomique.



LE LAVOIR

Alimenté par des sources de Chilly-Mazarin, le lavoir date du début du XIXe siècle. Seul exemplaire restant du village, il a été restauré récemment afin de préserver et de mettre en valeur le patrimoine de la commune.

le_lavoir_hier



L'ACQUEDUC GALLO-ROMAIN


Au XIXe siècle, des travaux exécutés pour amener les eaux de la Vanne (affluent de l’Yonne) jusqu’à Paris, mettent à jour les vestiges d’un aqueduc gallo-romain. Les fouilles entreprises alors permettent de localiser à Wissous le bassin collecteur de l’aqueduc romain d’Arcueil-Cachan. Jusqu’à l’époque gallo-romaine, les Parisiens utilisaient l’eau de la Seine pour tous leurs usages, y compris domestiques, mais elle était de médiocre qualité. Les Romains eurent donc l’idée de construire un aqueduc pour amener jusqu’à Paris (Lutèce) des eaux plus pures, captées dans des sources éloignées. Parmi ces sources, on peut citer celles de Chilly-Mazarin et de Morangis, et également celle, plus modeste, qui coulait dans l’actuel Domaine Les Etangs-Espace Arthur Clark. Les restes de l’aqueduc sont aujourd’hui recouverts de terre.



LA MAIRIE ET L'ÉCOLE VICTOR BALOCHE

La population de Wissous avait tellement augmenté après la Première Guerre mondiale qu’il était nécessaire d’agrandir les écoles et la mairie, afin de pouvoir accueillir les nouveaux arrivants. Grâce à un don de Victor Baloche, maire de la ville de 1908 à 1913, l’actuelle mairie, une école et la salle des fêtes furent édifiées à l’emplacement de l’ancien presbytère et de l’école des filles. Le nouveau groupe scolaire fut naturellement baptisé du nom de Victor Baloche. L’inauguration de la mairie eut lieu le 17 mars 1935.


photo_la_mairie_hier

 

Vous êtes ici MA VILLE  HISTOIRE ET PATRIMOINE Le patrimoine communal